Questions/Réponses (FAQ)

Service - Étalonnage

Quelle est la différence entre un étalonnage COFRAC / DKD et un étalonnage usine ?

Pour un étalonnage COFRAC ou DKD, le client reçoit un certificat d'étalonnage accrédité COFRAC ou DKD. Pour un étalonnage usine, le client reçoit un certificat d'étalonnage usine, ou 3.1 en accord avec la norme DIN EN 10204. Pour plus d'information, voir la documentation "Etalonnage".

Que veut dire "étalonnage" ?

En technologie de mesure, étalonner veut dire déterminer les écarts sur la mesure complète de l'instrument. Lors de l'étalonnage, il n'y a pas d'intervention technique sur l'instrument de mesure, comme un ajustage du zéro, du point de gamme maximum ou des réglages de linéarité, etc... Avec les indications des instruments de mesure, l'étalonnage établit les écarts mesurés entre l'affichage et ce qui est attendu comme valeur correcte du mesurande. Pour les mesures de matériels, comme les dimensions par exemple, l'écart de mesure est déterminé par la mesure de la différence entre le marquage et la valeur correcte. Pour les chaînes de mesure, on détermine l'écart entre la valeur mesurée sur le signal de sortie et la valeur que ce signal devrait avoir avec des caractéristiques de transfert idéales et une valeur d'entrée donnée.

Qu'est-ce-qu'un ajustage ?

Ajustage veut dire réglage ou linéarisation d'un instrument de mesure (ou une mesure de matériel) afin que les écarts de mesure soient les plus faibles possibles, ou que les valeurs des écarts de mesure ne soient pas supérieures aux limites d'erreurs. L'ajustage, par conséquent, nécessite une intervention qui, dans la plupart des cas, modifie de façon permanente l'instrument de mesure ou la mesure du matériel, comme par exemple le repositionnement d'une aiguille sur un manomètre.

Qu'est-ce-qu'une vérification ?

La vérification d'un instrument de mesure (ou la mesure d'un matériel) inclue un essai, par une autorité compétente en étalonnage, en accord avec les instructions d'étalonnage à mener, et un estampillage. Grâce à cet essai, il est déterminé si l'instrument sous test répond aux spécifications d'étalonnage (ce qui signifie, dans la nature de ses propriétés et qualités métrologiques, qu'il répond de façon satisfaisante aux exigences), en particulier, si l'amplitude des écarts de mesure ne dépasse pas les limites d'erreur. Grâce à l'estampillage, il est certifié que l'instrument de mesure a satisfait à ces exigences au moment de l'essai, et de par sa nature est prévu, s'il est manipulé en conformité avec les codes de pratique dans l'intervalle d'étalonnage, de rester dans la plage de tolérance spécifiée . La loi définit les instruments sujets à vérification obligatoire et ceux qui en sont exclus.

Quel est la pression maximum que les laboratoires WIKA peuvent étalonner sous accréditation DAkkS ou COFRAC ?

8000 bar

Quel est le nombre minimum de points d'étalonnage dans un certificat d'étalonnage (DKD/DAkkS ou COFRAC) pour la pression ?

Pour les instruments de mesure de pression avec une incertitude (ou classe) <= 0,6 % : min. 9 points en DKD, et 11 en COFRAC.
Pour les instruments de mesure de pression avec une incertitude (ou classe) > 0,6 % : min. 5 points en DKD, et 11 en COFRAC.

Quelle périodicité de réétalonnage est nécessaire pour un instrument de mesure de pression ?

Pour les instruments de mesure de pression électronique (transmetteur, calibrateur portable, contrôleur de pression, ...) ou avec une incertitude (ou classe) <= 0,6 % : annuelle.
Pour les instruments de mesure de pression mécanique (manomètre, ...) avec une incertitude (ou classe) > 0,6 % : tous les 2 ans.
Pour les balances de pression : tous les 3 à 5 ans suivant l'incertitude recherchée.

Pour quelles gammes de température et de pression les laboratoires d'étalonnages sont-il accrédités ?

Pression :
Pression relative positive ou négative: -1…+8000 bar
Pression absolue : 0 … 8001 bar
Pression différentielle : 0…10 bar à une pression de ligne de 250 bar

Température :  -196 ... +1200 °C

Qu'est-ce-que le "German Physical and Technical Test Institute" (PTB) ?

Le PTB, Braunschweig et Berlin, est l'institut d'état métrologique et la plus haute instance technique de l'Allemagne pour la métrologie. Il stocke et développe les normes nationales pour la mise en œuvre des unités SI et assure leur comparabilité au niveau international par la coopération avec d'autres instituts d'Etat.

Qu'est-ce-que le "German Calibration Service" (DKD / DAkkS) ?

Conformément à la Loi sur les unités et le temps (EinheitZeitG), le PTB est chargé d'assurer l'uniformité de la mesure. Cela inclut, en particulier, la propagation des unités de mesure au sens de la technologie de traçabilité des mesures. Pour la propagation des unités, le PTB s'occupe principalement des laboratoires accrédités. Pour promouvoir l'uniformité de la métrologie, et dans le but d'un soutien professionnel étendu, un comité a été établi avec le PTB le 3 mai 2011 pour le développement des bases technologiques de mesure pour l'étalonnage, dans lequel le PTB et les laboratoires d'étalonnage accrédités coopèrent étroitement.

Cet organisme s'appelle "Deutscher Kalibrierdienst (DKD)" - Service d'étalonnage allemand - et est sous la direction du PTB.
Cette accréditation est reconnue équivalente à l'accréditation COFRAC en France.

Comment reconnait-on un organisme accrédité ?

Tous les organismes accrédités par le DAkkS peuvent prouver leur statut par un certificat d'accréditation. En territoire souverain, le certificat est fourni avec l'aigle fédéral. En outre, les organismes peuvent signaler leur statut accrédité en utilisant les symboles DAkkS d'accréditation sur les rapports et certificats d'essai et ainsi documenter la qualité de leur service d'évaluation. Le symbole est constitué du logo DAkkS protégé et un numéro d'enregistrement unique. Sur son site Internet, le DAkkS met à disposition une base de données de tous les organismes accrédités (www.dakks.de). Pour la France, vous pouvez retrouver les organismes accrédités COFRAC (équivalent au DKD / DAkkS) sur le site www.cofrac.fr.

Quels sont les avantages de l'accréditation DKD / DAkkS ou COFRAC ?

Pour l'entreprise, les accréditations permettent la comparabilité et la reconnaissance des certificats et des rapports d'essais au niveau international. Cette transparence facilite pour les entreprises l'accès aux marchés nationaux et internationaux. En outre, la preuve de l'accréditation est souvent la condition préalable de certaines normes de "clients potentiels". La relation d'affaires est rendue possible en vertu de l'accréditation. Le consommateur peut avoir confiance dans les données du certificat d'étalonnage. En outre, il sait que, selon les données fournies, les normes, règles et recommandations internationales sont ainsi garanties (déclaration de conformité). Enfin, il peut être assuré que le certificat d'étalonnage DKD / DAkkS ou COFRAC est reconnu internationalement dans de très nombreux pays.

Pourquoi un instrument doi-il être étalonné ?

Pour assurer une qualité constante des produits manufacturés, la gestion de la qualité selon la famille de normes DIN EN ISO 9000 a été en vigueur pendant des années et est indispensable pour de nombreuses entreprises. Cette norme exige que toutes les caractéristiques de qualité applicables pour un produit doivent être testées et que, lors du test, un instrument étalon traceable soit régulièrement utilisé. L'étalonnage garantit que les résultats mesurés sont comparables au niveau international et les risques de responsabilité du produit sont minimisés - une condition importante pour la compétitivité sur les marchés de demain.

Qu'est-ce qu'une accréditation ?

La confiance en étalonnage se gagne ou se perd selon la compétence de l'organisme qui fournit la prestation. Bon nombre de ces organismes d'évaluation de conformité justifient la qualité de leur propre travail par le biais d'une accréditation. Pour ce faire, ils démontrent à un organisme d'accréditation indépendant qu'ils complètent leur activité avec compétence, dans le respect des exigences légales et normatives et à un niveau comparable au niveau international.
En France, seul le COFRAC agit comme un organisme national d'accréditation.


Qu'est-ce-qu'un étalon ?

C'est une mesure matérialisée, un appareil de mesure, un matériel de référence ou un dispositif destiné à définir, réaliser, conserver ou reproduire une unité ou une ou plusieurs valeurs d'une grandeur de mesure.

Qu'est-ce-qu'un étalon national ?

C'est un étalon approuvé par décision nationale comme base pour la détermination des valeurs de tous les autres étalons de la quantité en question (en unités SI).

Qu'est-ce-qu'un étalon de référence ?

C'est un étalon, en général de la plus grande précision existante à un endroit donné ou dans une organisation définie, qui peut être utilisé pour y faire des mesures.

Qu'est-ce-qu'un étalon de travail ?

C'est un étalon couramment utilisé pour étalonner ou tester des mesures matérialisées, des instruments de mesure ou des matériels de référence.
 
- Un étalon de travail est habituellement étalonné au moyen d'un étalon de référence.
- Un étalon de travail habituellement utilisé pour garantir que les mesures sont effectuées correctement est appelé un étalon de transfert.

Comment est déterminé un intervalle ou périodicité d'étalonnage ?

Pour s'assurer que des mesures correctes peuvent être réalisées en permanence, l'appareil de contrôle utilisé doit être surveillé ou étalonné à intervalles réguliers. Cette période de temps correspond à l'intervalle ou périodicité d'étalonnage. L'utilisateur d'un instrument est seul responsable pour définir la périodicité d'étalonnage exacte. Il existe, cependant, de nombreux facteurs différents qui influent sur la détermination de cette périodicité d'étalonnage. Ils comprennent, par exemple, les besoins d'incertitudes de mesure, la défintion des normes et des directives, les conditions de fonctionnement de l'équipement d'inspection, la fréquence d'utilisation, les coûts ultérieurs causés par des mesures à l'aide d'un instrument défectueux, et la recommandation du fabricant.

Pour quels paramètres de mesure électriques les laboratoires d'étalonnage ont-ils été accrédités ?

Courant continu : 0 mA ... 100 mA
Tension CC : 0 V ... 100 V
Résistance DC : 0 Ω ... 10 kΩ

Pour quelles gammes de pression le service d'étalonnage mobile a-t-il été accrédité ?

Étalonnage sur place :
Pression relative : -1 bar ... 8 000 bar
Pression absolue : 0 bar ... 8,001 bar

Vans d'étalonnage :
Pression relative : -1 bar ... 4,000 bar
Pression absolue : 0 bar ... 60 bar


Un certificat de test d'acceptation 3.1 / certificat d'étalonnage en usine peut-il être utilisé pour la traçabilité?

Non. Un certificat d'inspection 3.1 / certificat d'étalonnage en usine ne sert qu'à énumérer des valeurs mesurées uniques et ne peut être utilisé pour la traçabilité. La déclaration selon laquelle un certificat d'inspection 3.1 / certificat d'étalonnage d'usine documente la traçabilité n'est acceptable que si:

• les normes de référence utilisées sont traçables et
• une procédure d'étalonnage accréditée (procédure validée) décrite dans un document normatif a été correctement utilisée.

Sur le plan des coûts, cela n'est utilisé que sous une forme réduite dans de nombreux cas. 3.1 les certificats d'inspection / certificats d'étalonnage d'usine des laboratoires d'essai et d'étalonnage accrédités doivent être traités comme des certificats d'étalonnage d'instituts non accrédités.