Unités de contrôle de température

Contactez-nous!

Téléphone, tchat, choisissez!

0 820 95 10 10

(0,15 €/mn)
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Les unités de contrôle de température sont fréquemment utilisées dans les industries du plastique et du caoutchouc. Dans ces applications, ils préchauffent les outils à la température de fonctionnement et dissipent la chaleur générée par le matériau pendant la production en série, évitant ainsi la surchauffe de l'outil et les dommages au produit. D'autres domaines d'application les utilisent comme les industries chimiques et pharmaceutiques, les industries agroalimentaires et d'emballage, la métallurgie ou la transformation du bois. Une machine pour plastiques tourne fréquemment en fonctionnement continu (24/7). Une exploitation sûre repose en grande partie sur la qualité du contrôle de la température.

Les unités de contrôle de température ont une connexion externe à un circuit, comme dans le contrôle de température d'un outil de moulage par injection dans l'industrie plastiques, et ils sont disponibles comme bains d'immersion, comme ceux utilisés dans les laboratoires ou pour l'assurance qualité. Les versions disponibles commencent avec les instruments de production standard et vont jusqu’aux installations de contrôle de température conçues par projet (souvent des systèmes multi-circuits) pour les process de production, pour lesquels de grands volumes de chaleur sont nécessaires et de grandes quantités de chaleur doivent être éliminées.

Une unité de contrôle de la température comprend les composants principaux suivants :

  • Réservoir avec chauffage et échangeur de chaleur
  • Pompe de recirculation
  • Contrôleur de température

Les versions vont des instruments de refroidissement jusqu'à -150 ° C jusqu’aux systèmes de chauffage (réchauffeurs d'huile thermique) à +400 ° C. De l'eau, du glycol ou des huiles thermiques sont utilisés comme milieu de transfert de chaleur.

Un détecteur de niveau s’assure que le réservoir de fluide caloporteur est suffisamment rempli et contrôle également le remplissage automatique. S'il y a suffisamment de fluide de transfert de chaleur dans le réservoir, la pompe de circulation le transporte à travers la charge et revient dans le contenant. Dans le réservoir, la température réelle est mesurée et transmise au détecteur de température. Si la température réelle dépasse le point de consigne, l'électrovanne du raccord d'eau de refroidissement s'ouvre et refroidit le fluide caloporteur dans le réservoir à la température requise. Dans le cas contraire, le fluide caloporteur est chauffé, généralement avec une cartouche chauffante électrique.

de