Manomètres

L'altitude par rapport au niveau de la mer a-t'elle une influence sur le résultat de mesure des instruments de mesure de pression relative ?

Non, cela n'a aucun effet, car on mesure toujours la différence de pression par rapport à l'environnement.

Comment se comportent les manomètres différentiels type 7 à membrane au-dessus de la valeur de fin d'échelle ?

La surpression admissible du côté "moins" et du côté "plus", jusqu'à la pression de service max (PN40, PN100, PN250 et PN400) est obtenue grâce à l'agencement du support métallique d'élément de mesure. Les pressions ne peuvent donc pas endommager le système de mesure.

Quelle est la température d’un fluide qui est stocké dans un réservoir cryogénique lorsqu’il arrive au manomètre ?

Un gaz « cryo » est un gaz qui est sous forme gazeuse à température et pression ambiante et qui devient liquide grâce au refroidissement et à la compression. Avec le refroidissement et la compression, le volume du gaz va se réduire et il devient possible d’en stocker une grande quantité à l’intérieur d’un réservoir.
Les gaz liquides typiques qui sont stockés dans des cuves fermées sont l’azote, l’oxygène, l’argon, le dioxyde de carbone, le gaz naturel liquéfié (GNL) et le protoxyde d’azote.
Le tableau suivant donne le point d’ébullition de ces gaz à pression ambiante et à 20 bar à l’intérieur du réservoir :
                                          A pression ambiante               A 20 bar
Azote                                     -196°C                                 -157°C
Oxygène                                -183°C                                 -140°C
Argon                                     -186°C                                  -143°C
Dioxyde de carbone           Non liquide                              -19°C
Gaz naturel liquéfié              -162°C                                   -107°C
Protoxyde d’azote                -88°C                                     -16°C

La température la plus basse pour les gaz techniques liquides à l’intérieur d’une cuve est -196°C (phase liquide de l’argon) s’il y a environ 1 bar à l’intérieur de la cuve. Si la température du gaz liquide à l’intérieur du réservoir augmente, alors la pression à l’intérieur du réservoir augmente également.
Un réservoir pour gaz liquides est toujours constitué de 2 cuves : une cuve interne et une cuve externe. Il y a du vide entre les cuves qui sont raccordées par des tiges en acier. Le vide isole la cuve interne de la température extérieure pour garantir que la température du fluide à l’intérieur du réservoir soit moins influencée par la température ambiante.
Il y a deux tuyauteries qui connectent la cuve interne avec le manomètre monté à l’extérieur du réservoir. L’une des deux raccorde la partie supérieure du réservoir (phase gazeuse) au manomètre et l’autre raccorde la partie inférieure du réservoir (phase liquide) au manomètre. Dès que le gaz dans la tuyauterie quitte la cuve externe, c’est-à-dire la zone isolée, il devient gazeux.
A l’intérieur de la tuyauterie, le fluide va parvenir à température ambiante avant d’atteindre le manomètre. Conséquence de cela, la température de fluide la plus basse dans la tuyauterie à l’extérieur du réservoir est la température ambiante. Pour nos cellules cryo, la plus basse température ambiante admissible est de -40°C. Le fluide est toujours gazeux lorsqu’il atteint le manomètre.

A quoi servent les "petits leviers jaunes" sur le boîtier des manomètres ?

Les manomètres pour des étendues de mesure inférieures à 25 bar ont généralement un bouchon de remplissage avec ce petit levier. Ces leviers jaunes sont en position fermée à la livraison et doivent être mis en position ouverte à l'installation, de façon à prévenir toute augmentation de pression interne dans le boîtier. ces pressions internes peuvent engendrer des déviations notables de la précision d'indication de l'appareil.

Que puis-je faire si la température du fludie avec un manomètre rempli est supérieure à 100° C ?

On peut utiliser un syphon pour manomètre ou un capillaire comme élément de refroidissement addtionnel pour refroidir la température du fluide.

Que se passe-t'il lorsqu'un manomètre différentiel type 7 avec membrane de séparation en élastomère est utilisé à une température ambiante inférieure à celle mentionnée dans la fiche technique ?

En dessous de la température ambiante permise, la précision va se détériorer significativement, la membrane (selon les case en FPM ou FKM ou NBR) se raidissant lorsque la température baisse.

Qu'est-ce qu'une classe de précision ?

La classe de précision donne la limité d'erreur en pourcentage de l'échelle de mesure.

Quelle est la différence entre un manomètre standard et un modèle en version sécurité ?

Une version de sécurité (code S3 selon la norme EN837) possède une cloison incassable additionnelle soudée entre le cadran et le système de mesure. De plus, le boîtier a un fond arrière amovible qui peut être éjecté. Le voyant est en verre de sécurité feuilleté. Si une pression s'exerce à l'intérieur du boîtier de l'instrument (en cas par exemple de rupture du tube manométrique), la pression s'évacuera par l'éjection du fond arrière sous l'effet de ladite pression. L'évacuation de la pression par le voyant ne pourra pas se produire, il n'y a donc aucun risque pour le personnel qu'il y ait projection d'éclats de verre. chez WIKA, ces instruments possèdent un marquage "S" cerclé sur le cadran.

Quelle est la fonction d'un manifold à 4 ou 5 voies ?

ces robinets d'équilibrage (avec robinet d'isolement, purge et mise à l'air) permettent au manomètre d'être mis à l'air d'un côté ou de l'autre ou des des deux côtés pour purger le circuit.

Quelle est la fonction d'un robinet d'équilibrage ?

Avec un robinet d'équilibrage, il est possible d'obtenir une pression uniforme du côté moins et du côté plus, ceci afin d'éviter la mise en pression d'un seul côté par ex. au démarrage de l'installation ou afin de permettre le contrôle du point zéro lors du fontionnement.

Quelle est la fonction d'un manifold à 3 voies ?

Ces robinets d'équilibrage, avec interposition ou intégration de robinets d'isolement, permettent l'isolement des lignes process sans interruption du fonctionnement, de telle façon qu'un instrument peut être enlevé, isolé, protégé contre une surpression, On peut aussi mesurer la pression statique (après démontage de l'instrument de mesure de pression différentielle).

Quand doit-il y avoir un marquage CE sur le cadran ?

Lorsque l'instrument de mesure est dans le champ d'application de la directive des équipements sous pression (PED; >= 200 bar), de la directive CEM (par ex. gamme intelliGAUGE) ou de la directive basse tension (par ex. contacts 821 ou 851).

Quand utilise-t'on une vis frein ?

Pour les applications avec pics de pression ou mises en pression ou hors pression brutales.

Quels instruments sont adaptés pour la mesure de faible pression sur des liquides ?

Les manomètres à membrane peuvent mesurer des pression de liquides à partir de 16 mbar.

Pour quelle raison les modèles 736.11 et 736.51 ne sont pas adaptés à des fluides agressifs ?

La chambre de mesure de la pression la plus faible (côté "moins")  correspond à l'intérieur du boîtier de l'instrument et de ce fait, le cadran (aluminium), l'aiguille (aluminium), le voyant, etc.., sont en contact avec le fluide. Seul le côte "plus", qui correspond à l'intérieur d'un élément capsule, est fabriqué en acier inox et résiste donc à un fluide agressif.

Pourquoi certains manomètres peuvent-ils être utilisés seulement avec une température ambiante jusqu'à 60° C ?

Si le voyant du manomètre est en verre de sécurité, alors il ne peut être utilisé qu'avec une température ambiante de max 60°C. Le verre de sécurité est composé de 2 disques de verre. Ces disques de verre sont collés ensemble à l'aide d'une feuille. Si la température excède 60°C, la feuille se boursoufle. De ce fait, l'indication de pression ne pourra plus être lue de façon précise.

Pourquoi remplit-on les manomètres?

Le liquide de remplissage est utilisé comme amortisseur des pièces en mouvement à l'intérieur du boîtier de l'instrument.On évite de la sorte l'endommagement causé par les vibrations et les contraintes d'usure de ces pièces en mouvement.

Pourquoi la pression différentielle d'un manomètre différentiel à tube manométrique ne peut pas être inférieure à 1/6 de la valeur de fin d'échelle ?

Pour les manomètres différentiels type 7, la pression statique est la même que la valeur de fin d'échelle sur la graduation de 270°. Avec par exemple une pression différentielle de 1 bar à une pression statique de 10 bar, la zone de lecture de la pression différentielle serait d'environ 27 degrés. C'est pour cela que pour conserver une lisibilité suffisante, la pression différentielle ne doit pas être inférieure à 1/6 de l'échelle totale (env. 45 degrés).

Que sont les instruments de mesure méchatronique ?

Ce sont des instruments de mesure mécanique dans lesquels des composants ou assemblages de composants électroniques sont intégrés. Ainsi, cela peut-être un simple affichage mécanique sur site dans lequel on retrouvera un signal de sortie électrique supplémentaire ou proposant une fonction de contact. L'avantage de ces instruments est que, si l'alimentation ou le signal de mesure est perturbé ou interrompu, la valeur mesurée peut néanmoins être lue correctement sur site.

Que veulent dire les abréviations PGT et PGS ?

Les instruments modèles PGT (Pressure Gauge Transmitter ou Manomètre avec signal transmetteur) sont des instruments de mesure de pression mécatroniques, qui affichent la pression (sans alimentation externe) et peuvent générer simultanément un signal de sortie électronique. Les instruments modèles PGS (Pressure Gauge Switch ou Manomètre à contact) sont des instruments de mesure de pression mécatronique qui affichent la pression (sans alimentation externe), et peuvent offrir simultanément une fonction de commutation électrique.

Qu'est-ce qu'un contact inverseur ?

Quand le point de seuil est atteint, simultanément un circuit s'ouvre ("NF") et un circuit se ferme ("NO"). Les contacts inverseurs sont associés au chiffre "3" (SPDT).

Qu'est-ce qu'un contact magnétique à action rapide (Modèle 821) ?

Le contact magnétique à action rapide est un contact mécanique physique pour des charges de commutation jusqu'à 30W 50VA. Le signal de sortie est obtenu à la montée ou à la descente de l'aiguille d'indication. Pour fermer le circuit, la broche de contact du bras de contact mobile, juste avant d'atteindre le point seuil, est attirée par l'ation d'un aimant permanent monté sur le bras. Grâce au pouvoir d'attraction de l'aimant, les contacts magnétiques à action rapide sont insensibles aux vibrations. Pour ouvrir le circuit, l'aimant maintient l'attirance du bras de contact jusqu'à ce que la force motrice de l'élément de mesure excède la force de l'aimant et que le contact s'ouvre en conséquence.

Qu'est-ce qu'un contact Reed (Modèle 851) ?

Les contacts Reed sont souvent utilisés pour la commutation de tensions et courants faibles. Ils sont hermétiquement scellés, contiennent des contacts sous gaz inerte, et les surfaces de contact ne peuvent donc pas corroder. Leur grande fiabilité et leur résistance au contact les rend adaptés pour une large gamme d'applications, comme par exemple pour les automates, la conversion de signal dans les instruments de mesure, les transmetteurs de signal accoustique, etc  ...

Qu'est-ce qu'un contact électronique (Modèle 830.E) ?

Les contacts électroniques sont associés à des capteurs sans contact. Ils sont principalement destinés pour les manomètres dont le boîtier est rempli et devraient être également utilisés pour les faibles tensions et les faibles charges continues, comme le signal d'entrée d'un automate (PLC).

Qu'est-ce qu'un contact inductif (Modèle 831) ?

Les contact inductifs dans les manomètres à aiguille sont des capteurs électriques de distance (capteurs de proximité) sans contact selon la norme EN 50227. Le signal de sortie est déterminé par la présence ou l'absence d'un drapeau, entraîné par l'aiguille d'indication dans la plage de champ électromagnétique du capteur de proximité. Ils sont principalement utilisés en zones explosives.

Qu'est-ce qu'un amplificateur d'isolement ?

L'amplificateur d'isolement transmet les signaux numériques à partir de la zone explosive. Les transmetteurs de signal peuvent être aussi bien des capteurs selon la norme DIN 19234 (NAMUR) que des contacts mécaniques. L'entrée est isolée de la sortie et de l'alimentation en conformité avec la norme DIN EN 50020. La sortie et l'alimentation sont isolées l'une de l'autre selon la norme DIN EN 50178.

Qu'est-ce que ATEX ?

ATEX est un synonyme usuel des directives européennes ATEX. Le nom vient de l'appellation française "Atmosphère Explosive". La directive inclue actuellement 2 directives liées à la protection contre l'explosion, nommées Directive ATEX des équipements, 94/9/EC, et Directive ATEX du lieu de travail, 99/92/EC.

Qu'entend-on par fonction de commutation ?

La fonction de commutation, c'est le fait d'ouvrir ou de fermer un circuit électrique. Un contact "normalement fermé" ("NF", associé au chiffre "2") ouvre un circuit en température montante (dans le sens des aiguilles d'une montre). Un contact "normalement ouvert" ("NO", associé au chiffre "1") ferme un circuit en température montante (dans le sens des aiguilles d'une montre).

Quelle norme régule les instruments à contacts ?

Les contacts glissants et contacts magnétiques à action rapide qui équipent les thermomètres de diamètre 100 et 160 mm sont régis par la norme DIN 16085.